Avertir le modérateur

20 janvier 2007

Sarkozy champion des catégories populaires ?

medium_nicolas-face-avec-cravate.jpgAu lendemain de l’intronisation de Nicolas Sarkozy comme candidat à l’élection présidentielle, Libération annonçait en pleine une que, selon une étude de l’institut de sondage LH2, le champion de l’UMP arrivait désormais en tête pour défendre les intérêts des classes populaires. Etonnant quand on sait qu’un mois plus tôt le même journal désignait la candidate socialiste loin devant Nicolas Sarkozy comme représentant le mieux les catégories populaires. Mais en ouvrant le journal et en lisant plus en détail le sondage considéré, on comprenait d’où venait cette subite transformation. Pas seulement du silence supposé de Ségolène Royal sur la question des sans logis comme l’analysait Libération mais bien plutôt par un étrange et singulier changement dans le mode d’administration du sondage. En décembre, les personnes intérrogées n’étaient appelées à choisir qu’entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal pour désigner le candidat représentant le mieux les aspirations des catégories populaires. La candidate socialiste était alors sortie grande gagnante. Dans cette nouvelle édition du baromêtre de Libération, la plupart des candidats déclarés ont été testés. Résultat : si Nicolas Sarkozy arrive en tête c’est avec seulement 19% (de personnes qui considèrent qu’il défend le mieux les intérêts des catégories populaires), Ségolène Royal arrive en deuxième position avec 15% ; les autres candidats suivent dans un étiage sensiblement proche. Si l’on tient compte des marges d’erreur dans ce type d’enquête ( plus ou moins 2% ), les deux candidats apparaissent en réalité à égalité. Autant dire qu’il est bien difficile de tirer une quelconque conclusion sérieuse d’un tel sondage. Cela n’a pourtant pas empêché Libération - journal pourtant censé être de gauche - d’annoncer en une que Nicolas Sarkozy était désormais le champion des catégories populaires. Les journalites de Libé auront sans doute été impressionnés par la démonstration de force du ministre de l’intérieur lors du congrès de l’UMP. Un membre éminent de la rédaction n’indiquait-il pas d’ailleurs le soir même sur une chaîne du câble que Nicolas Sarkozy avait désormais rattrapé son supposé retard sur Ségolène Royal et que cette dernière allait devoir désormais répondre sans tarder si elle ne voulait pas être durablement distancée distancée  ? Une analyse d’ailleurs reprise dès le lendemain par Libé et la plupart des éditorialistes. Sur le fond en revanche, on regrettera que ces mêmes journalites n’aient guère décortiqué lesles propositions du candidat de l’UMP et surtout qu’ils ne les aient pas confrontés aux déclarations et aux actes souvent contradictoires du ministre de l’intérieur tout au long de ces 4 dernières années !

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu