Avertir le modérateur

10 avril 2007

Pourquoi Ségolène peut (encore) gagner

medium_ségo.jpgA moins de deux semaines du premier tour de l'élection présidentielle, n'en déplaise à ceux qui pensent que les jeux sont faits, je persiste et signe : la victoire de Ségolène Royal est non seulement possible ; elle est même probable.

Voici pourquoi.

1. Elle tient bon.

J'ai déjà eu l'occasion de dire ici que la stratégie de dénigrement systématique initiée par Nicolas Sarkozy et ses partisans à l'encontre de la candidate socialiste pouvait paradoxalement la renforcer dans l'image d'une femme forte et courageuse. Bravant les embuches de toute sorte et les pronostics plus sombres les uns que les autres des analystes politiques, Ségolène Royal , malgré les critiques et les fluctuations, a su, tout au long de cette longue campagne, se maintenir à flot et surtout maintenir un certain nombre de ses positions, contre l'avis même de certains ténors socialistes.

2. La peur d'un 21 avril bis va jouer en sa faveur

Nul doute qu'une grande partie des électeurs de gauche ne prendra pas à nouveau le risque d'une qualification de Jean-Marie Le Pen au second tour. Or, rien aujourd'hui ne permet d'affirmer avec certitude l'absence d'un tel risque. Ségolène Royal devrait donc largement profiter de ce réflexe du "vote utile"; lequel sera martelé jusqu'aux dernières heures de la campagne par le PS et certains médias.

3. Nicolas Sarkozy est surestimé

Je suis prêt à prendre tous les paris : Nicolas Sarkozy sera, au soir du 22 avril, plus proche des 20% que des 30%. D'abord parce que s'il a su rassembler son camp, le candidat UMP suscite beaucoup de réserves y compris auprès des électeurs traditionnels de droite ; lesquels viennent alimenter le vote Bayrou. Ensuite parce que nombre de sondés qui annoncent vouloir voter pour Sarkozy s'apprêtent en réalité à voter Le Pen. En ce sens, la stratégie de virage à droite initiée ces dernières semaines par le candidat UMP après ses appels du pied à la gauche, est une erreur. Elle vient renforcer les inquiétudes qu'il suscite auprès de l'électorat modéré et conforte les électeurs frontistes dans leur choix, selon le vieil adage que les électeurs préfèrent toujours l'original à la copie. Par ailleurs, tout à l'activisme de l'ex ministre de l'interieur, on en oublierai presque les piteux résultats électoraux réalisés ces dernières années par Nicolas Sarkozy : il mena à la déroute la liste RPR aux européennes de 1999, n'empêcha nullement le "21 avril à l'envers" des régionales de 2004, tandis que sa contribution à la campagne référendaire en mai 2005 ne fit pas gagner une voix au oui. Alors, prudence...

4. Jean-Marie Le Pen est sous-estimé

Là aussi, je suis prêt à prendre tous les paris : Le Pen fera le 22 avril au moins autant de voix qu'en 2002. Tout simplement parce qu'aucune des causes de son accession au second tour il y a cinq ans n'ont disparues ; la situation a même eu tendance à s'aggraver. Les électeurs du FN sont parmi les plus sûrs de leur choix et ils revendiquent de plus en plus ouvertement leur vote. Le score en pourcentage du FN dépendra donc du niveau de mobilisation et de celui des autres candidats.

5. Il demeure 18 millions d'indécis

Autant dire que cela relativise complètement les chiffres des sondages qui nous annoncent à longueur de journée la future et inéluctable victoire de Nicolas Sarkozy. En vérité, la clef du scrutin réside principalement dans la capacité des candidats à mobiliser leur camp. Le déplacement de quelques centaines de milliers de voix peut donc changer complètement l'issue du scrutin et en particulier la physionomie du second tour, puisque la qualification se jouera entre 20 et 25 %.

6. La peur de Sarkozy

Rarement un candidat sérieux à l'élection présidentielle n'aura suscité autant de craintes, de réprobations, voire de haine de la part de toute une partie des citoyens. Une image dont Nicolas Sarkozy, malgré ces efforts, ne parvient pas à se défaire. Dès lors, dans une configuration où il accéderait au second tour, l'appel à un "tout sauf sarkozy" pourrait se révéler redoutablement efficace. Là encore, n'en déplaise aux sondages, je suis convaincu que Ségolène Royal peut battre Nicolas Sarkozy au second tour parce qu'elle incarne beaucoup plus le rassemblement et la confiance que le candidat UMP. En fonction des résultats au soir du 22 avril, c'est une tout autre campagne qui va s'engager pendant les quinze jours de l'entre deux tours. Autant dire que les sondages sur le second tour n'ont aucun sens tant qu'on ne connaît pas les résultats du premier. Ségolène Royal première au premier tour et enclanchant ainsi une nouvelle dynamique de second tour ? Rien d'invraisemblable... Lionel Jospin arriva bien en tête lors du 1er tour en 1995 alors que la gauche n'était même pas sûre d'être présente au second tour. Ségolène pourrait en tous cas bénéficier du report de voix de certains électeurs de François Bayrou, effet là encore du "tous sauf sarko".

Bref, tous ceux qui pensent que l'élection est pliée feraient mieux de se méfier... et de voter, car jamais l'expression "chaque voix comptera" n'aura été si exacte.

Commentaires

Tout à fait d'accord, rien n'est joué et Royal a tout autant ses chances que Sarkozy... ou Bayrou. La "peur de Sarkozy" ne va-t-elle pas jouer d'avantage en faveur de Bayrou ? Après tout, lui est presque certain de battre Sarkozy.

Écrit par : Vincent | 10 avril 2007

Je partage ton analyse dans son ensemble, mais je te trouve très optimiste sur l'issue des élections... La crainte d'un 21 avril bis et le simple rejet du candidat UMP ne sont pas pour moi des arguments politiques convaincants en faveur de S. Royal.

Écrit par : Madeleine | 11 avril 2007

je partage ton analyse mais bon.... je suis un optimiste d'une grande prudence... très grande...

Écrit par : marc | 12 avril 2007

en effet je suis très optimiste du moins pour le 1er tour je pense meme que ségolène arrivera en tete au 1er tour avec 29% (et ce chiffre n'est pas sorti d'un chapeau mais réfléchi et analysé avec les résultats de 2002 jospin+ taubira+chevènement + disons un peu de vote utile) et en sondant les gens autour de moi je me rends compte de plus en plus de ce vote utile que l'extreme gauche craind énormément en n'en parlant sans cesse dans leurs spots de campagne, c'est bien qu'ils en ont des échos.
par contre mon incertitude demeure sur le numéro2 car toujours en écoutant la population on voit une montée de Le pen pour rejeter sarko
donc peut etre un 21 avril à l'envers mais cette fois le 22.

Écrit par : eric | 13 avril 2007

Si ...si ;....si....

Je ne crois aps que Sarkosy est sur estimé car il a pris dès le départ des voix à Le Pen avec la sécurité, la gare du Nord etc;; le risque 21 avril peut profiter à Bayrou sur le vote utile pour contrer Sarko et les gaullistes votent Bayrou;.. D'autre part la gauche est globalement très basse et au deuxième tour c'est un handicap. Je crains fort que l'on échoue car le PS et sa candidate ne mène pas une camapagne populaire, avec une orientation à gauche. Les drapeaux ne suffisent pas à mobiliser 'électorat de gauche.

Écrit par : genifer | 14 avril 2007

j'ai 60 ans ,j'ai toujours votez a droite mais cette année 2007,je me place plutot a gauche de royal.pourquoi? sarkozy fait peur il a beaucoup d'idée de le pen et de napoleon......... il fait vraiment trés peur j'ai beaucoup d'amieset amis qui sont de mon avis . donc votez utile vive la france vive la république.

Écrit par : guy | 20 avril 2007

Bravo, c'est exactement ce que j'aurais voulu dire mais tu le dis mieux...

Que des gens de droite modérée votent Bayrou, c'est cohérent. Mais j'ai du mal à comprendre que des électeurs de gauche nous préparent, si les urnes leur donnaient raison, un choix Sarko-Bayrou.

Bayrou est loin d'être bête, cela je n'en ai jamais douté. S'il n'est pas élu il pourra se placer aux côtés du gagnant quoi qu'il arrive. Bref, si Ségo et Sarko on des idées pour la France (pas les mêmes) Bayrou a d'excellentes idées pour Bayrou.

Je croise vraiment les doigts pour que tu aies raison. Quant à moi je suis de gauche, je vote à gauche, un point c'est tout.

Bruno

Écrit par : Bruno | 20 avril 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu