Avertir le modérateur

07 avril 2007

Mes 10 bonnes raisons de voter Ségolène le 22 avril

medium_imagesCA6LEF17.jpgIl paraît qu'à Pâques, ça discute politique dans les chaumières et que l'heure de la "cristallisation", comme disent les spécialistes, n'est pas loin. Alors, entre deux bouchées de chocolat, je vous livre mes 10 bonnes raisons de voter pour Ségolène Royal le 22 avril. Il y en a sans doute bien d'autres. N'hésitez pas à faire vos commentaires...

1. Elle veut faire de la politique autrement

Démocratie participative, mandat unique pour les parlementaires, réforme du Sénat, suppression de l'article 49-3, renforcement des pouvoirs du Parlement, introduction d'une dose de proportionnelle à l'Assemblée nationale pour une meilleure représentation des Français dans leur diversité, référendum d'initiative populaire, véritable décentralisation dotée des moyens correspondants... Ségolène Royal est la seule à proposer l'avènement d'une véritable 6ème République.

2. Elle place l'éducation au coeur de son projet présidentiel

Création d'un service public de la petite enfance car c'est dès cet âge que se construisent les inégalités, restauration des moyens humains supprimés par la droite, augmentation des crédits consacrés à l'enseignement supérieur pour les porter à la moyenne des pays européens, soutien individuel gratuit pour tous les élèves qui en ont besoin, doublement en cinq ans du budget de la recherche.

3. Elle veut promouvoir une nouvelle politique sociale

Il faut donner aux salariés de nouveaux droits pour leur permettre de faire mieux face aux évolutions économiques de plus en plus rapides : c'est la sécurité sociale professionnelle qui apportera à la fois une souplesse aux entreprises et de nouvelles garanties pour les salariés privés d'emploi (90% de leur dernier salaire pendant 1 an ; formation et suivi individualisé). Les personnes licenciées pourront ainsi rebondir plus vite. Cela passe également par la promotion d'un meilleur dialogue social pour sortir notre pays de l'affrontement permanent. Une conférence sociale annuelle permettra ainsi de mettre sur la table toutes les grandes questions auxquelles nous avons à répondre : pouvoir d'achat, réforme des retraites, financement de la sécurité sociale....  Dans les entreprises, aucun accord ne pourra être ratifié s'il n'est pas approuvé par une majorité de salariés consultés par référendum.

4. Elle veut soutenir les entreprises qui investissent

Pour améliorer la croissance et créer des emplois, nous avons besoin d'entreprises qui investissent et qui se développent. Ségolène Royal est la seule qui propose de revenir sur les baisses de charges accordées sans condition aux entreprises et de moduler l'impôt sur les bénéfices selon que ceux ci sont réinvestis ou versés aux actionnaires.

5. C'est la candidate la plus crédible en matière d'environnement

Une agence indépendante a récemment évalué les programmes des candidats en matière d'environnement. En dehors de Dominique Voynet et de José Bové, c'est Ségolène Royal qui obtient la meilleure note, loin devant François Bayrou et Nicolas Sarkozy, bon dernier. Elle veut ainsi mettre en place une "taxe-carbone", rendre effectif le principe "pollueur-payeur", atteindre d'ici 5 ans 20% d'énergies renouvelables ou bien encore introduire de nouvelles normes écologiques pour les futures constructions.

6. Elle seule peut tenir un discours d'équilibre sur la sécurité

Cinq ans de politique Sarkozy signent l'échec d'une politique axée uniquement sur le tout répressif. On sait bien qu'il faut pour lutter efficacement et durablement contre l'insécurité agir sur les deux éléments : prévention et répression. Ségolène Royal ne peut en aucun cas être accusée de laxisme : contre une partie de son propre camp elle a imposé l'idée de centres fermés pour les mineurs récidivistes. Sa politique tient autour de 3 éléments clefs : restauration d'une police de quartier, seule à même de restaurer un climat de confiance entre la population et sa police ; sanction rapide et proportionnée à chaque acte de délinquance, dès le premier ; aide à la parentalité pour les parents dépassés.

7. Elle seule fait le lien entre le oui et le non au TCE

On ne relancera pas la construction européenne en méprisant le vote des Français, comme veut le faire Nicolas Sarkozy avec son projet de mini-traité qu'il ferait ratifier par le Parlement. On ne réconciliera pas les Français avec l'idée européenne si on ne tient pas compte du message émis lors du référendum : les Français veulent d'une Europe plus protectrice et mieux définie dans ses frontières et ses objectifs. Seule Ségolène Royal a sû intégrer cette dimension dans ses propositions : réforme des missions de la BCE pour qu'elle prenne enfin en compte l'emploi et la croissance dans sa politique monétaire ; révision des critères de stabilité pour en retirer les dépenses d'avenir (innovation, recherche, éducation...) ; rétablissement d'un tarif extérieur commun pour mieux protéger les entreprises européennes de la concurrence étrangère déloyale. En tout état de cause, un nouveau traité sera soumi à l'approbation des Français par référendum.

8. Elle prone un Etat moderne et économe

La candidate l'a réaffirmé à plusieurs reprises : l'ampleur des déficits publics nécessitera une attention de tous les instants à l'utilisation des deniers publics. Chaque euro dépensé doit être un euro utile. Pour ce faire, la nouvelle répartition des compétences entre les collectivités, et notamment en faveur des Régions, s'accompagnera d'une réduction des effectifs dans les administrations d'Etat. Le budget de l'Etat sera soumi au contrôle de la commission des finances de l'Assemblée nationale dont la présidence reviendra à l'opposition.

9. Choisir Bayrou serait un non sens

Il est contre tout le monde mais il veut gouverner avec tout le monde ; ses seuls soutiens viennent de la droite ; il fait de la réduction de la dette l'alpha et l'oméga de sa politique mais ne dit pas comment ; son idée de deux emplois sans charge créera des effets d'aubaine pour des milliers d'entreprises qui se portent bien ; il caresse les profs dans le sens du poil mais à soutenu les suppressions de moyens décidées par les gouvernements Raffarin et Villepin; ministre de l'éducation, il a voulu supprimer la loi Faloux pour donner plus d'argent public à l'école privée ; il a voté contre la loi sur l'interdiction des signes religieux ostensibles à l'école ; il prétend vouloir la 6ème république mais veut en vérité renforcer la 5ème  ; bref, Bayrou ce serait le contraire du changement.

10. Sarkozy me fait peur

Il a échoué sur la sécurité (+17% de violences aux personnes ces 5 dernières années) ; il a livré le Conseil représentatif du culte musulman aux obédiences les plus radicales en refusant tout vote démocratique ; il veut revenir sur la loi de 1905 et ne cache pas que pour lui les religions sont un facteur de pacification des quartiers difficiles ; il défend la valeur travail mais propose de supprimer tous les droits de succession et l'ISF c'est-à-dire de soutenir les rentiers ; il veut aligner la France sur le modèle ultra-libéral anglo-saxon ; il conspue à l'étranger la prétendue arrogance française parce que nous avons eu le courage de nous opposer à la guerre en Irak  ; il prétend que nous pourrons travailler plus pour gagner plus comme si les salariés pouvaient choisir la durée de leur temps de travail ; il veut renforcer les pouvoirs du président déjà exhorbitants ; il a exigé et obtenu de ses amis patrons de presse le limogeage du directeur de la rédaction de Paris Match ou la non parution d'un ouvrage consacré à sa relation avec Cécilia ; il n'hésite pas à insulter des journalistes de France 3 qu'il promet de virer une fois élu ; enfin je ne crois pas qu'il soit bon d'élire comme président un homme quasiment interdit de séjour dans certains quartiers en raison de ses excès.

Enfin, je rajouterai une 11ème et dernière bonne raison : je ne veux pas d'un 21 avril bis ! Vous avez observé le ton de la campagne ces derniers jours et l'air débonnaire de Jean-Marie Le Pen et de sa fille Marine ? Oseriez vous prétendre qu'il n'y a absolument aucun risque que le FN accède au second tour ? Je serais vous, je serais moins affirmatif...

Allez, bonne réflexion ! 

Commentaires

Je partage entièrement ton point de vue sur Ségolène et suis choqué et déçu de l'hésitation (ou pire) de tant de français de gauche.
C'est elle la plus courageuse, la plus audacieuse, la plus visionnaire.
On ne retrouvera pas de sitôt candidat(e) avec autant de qualités.
Son élection enverrait un onde de choc chez les Bush et Berlusconi, et placerait enfin la France à la tête de l'innovation sociale et environementale après la longue traversée du désert chiraquienne et même mitterandienne.
Go Ségo!

Écrit par : Pierre | 09 avril 2007

A onze jours des élections je suis encore dans l'expectative ! Ton argumentaire tient la route... mais pourquoi la gauche se laisse-t-elle toujours entraînée vers des thèmes de droite (sécurité, identité nationale, drapeau tricolore) alors que les questions économiques et sociales, l'Europe, la mondialisation, sont celles qui intéressent le plus les français qui ne votent pas FN ?

Écrit par : Madeleine | 11 avril 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu