Avertir le modérateur

09 juillet 2007

Vive l'ouverture !

medium_bockel.jpgIl paraît que ces temps ci les hauts responsables du Parti Socialiste s'inquiètent sérieusement de la stratégie d'ouverture à gauche initiée, depuis son élection, par Nicolas Sarkozy. Les hiérarques du parti n'avaient pas eu de mots assez durs pour vilipender les actes de débauchage et de traitrise que constituaient la nomination d'un Besson, d'un Kouchner ou d'un Bockel au gouvernement. Voilà même que Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, met en garde par avance Jack Lang dont on murmure qu'il serait tenté de rejoindre une commission chargée de réformer nos institutions. Et jusqu'au bras droit de DSK, notre d'habitude si flegmatique Jean-Christophe Cambadélis de s'inquiéter au cours, du dernier bureau national d'une telle hemoragie, et d'en appeler à une réaction concertée de ses camarades socialistes et du parti dans son ensemble.

Et si paradoxalement cette stratégie d'ouverture, tant décriée, pouvait rendre service au PS ? Absurde ? Pas si sûr.

On comprend bien quelles sont les intentions de Nicolas Sarkozy lorsqu'il engage une telle stratégie. D'abord donner tort à tous ceux qui le décrivent comme l'homme d'un clan, représentant d'une droite dure et intolérante. Ensuite semer le désarroi au PS, aviver ses tensions internes. Enfin, occuper à lui seul un très large spectre du champ politique.

Tout cela crée à l'évidence des effets, rendant notamment plus difficile pour la gauche la façon d'appréhender son rôle d'opposant. Cela peut même sembler de bonne stratégie au moins à court terme. Mais à court terme seulement. Car il n'est pas certain que cette stratégie soit finalement si payante pour son inspirateur.

D'abord parce qu'elle a le désavantage de contrarier un bon nombre d'elus et de responsables UMP qui sont littéralement ulcérés de voir ainsi promus ceux qu'ils ont combattu pendant tant d'années et qu'ils continuent souvent à combattre localement. Nicolas Sarkozy a beau traiter ces réactions par le mépris, elles risquent de laisser des traces et de raviver des tensions à droite; surtout lorsque la sarkomania s'érodera et que les premières vraies difficultés gouvernementales feront leur apparition.

Ensuite parce que cette stratégie est loin d'être comprise par une majorité du "peuple de droite". Celui-ci avait enfin trouvé son champion en la personne de Nicolas Sarkozy, l'homme de la rupture et de la droite "decomplexée" et que voit-il réapparaître ? Le banc et l'arrière banc des mitterandolatres tant honnis, la bien pensance généreuse d'un Kouchner, les paillettes d'un Lang ou bien encore le politiquement correct d'un Védrine. Tout ça pour ça ? Il suffit d'écouter un quart d'heure "les auditeurs ont la parole" sur RTL pour se rendre compte que cette stratégie passe mal, très mal auprès de l'électorat de droite qui ne sait décidément plus à quel saint se vouer. Et que croyez vous que pense le million d'électeurs frontistes qui ont rejoint le flambeau de Nicolas Sarkozy de telles nominations ? J'en connais qui doivent sans doute déjà se sentir une nouvelle fois trahis !

Enfin parce que passé les quelques semaines de bazar, le PS pourrait finalement trouver profit au départ de certains de ses plus illustres leaders vers la droite. Ceux qui ont franchi le rubicon savaient qu'ils n'avaient plus guère espoir, compte tenu de leur âge ou de leur position dans le parti, de revenir au pouvoir. Ils ont donc saisi l'opportunité qui leur était offerte par Nicolas Sarkozy. Cela d'autant plus aisément que la plupart d'entre eux ne cachaient pas en privé leur admiration pour le nouveau président de la République, ni leur approbation de l'essentiel de son programme. Si cette fuite des "cerveaux" permet au PS au recouvrer un peu de cohérence intellectuelle et ouvre la voie à une nouvelle génération de responsables, qui s'en plaindra ? Nicolas Sarkozy aura finalement rendu un grand service à tous ceux qui aspirent enfin à une véritable rénovation du PS.

Alors, oui, vive l'ouverture !

 

Commentaires

Qui se plaindra de la fuite des dinosaures, hormis ceux qui n'ont pas trouvé de place auprès de Sarkozy ? Comme le parti est incapable de lui-même de se renouveler, bientôt, nous serons tentés de remercier Nicolas... Sarkozy pour son aide apportée à la rénovation du PS. Qui l'eût cru que cette rénovation tant attendue viendrait de si loin ?

Écrit par : madeleine | 10 juillet 2007

moi le jour ou je remercierai sarkozy les poules auront des dents
effectivement il ferai mieux de s'occuper de son éléctorat et de ses amis ump au lieu de ratisser à gauche
bientot il n'aura plus que ses yeux pour pleurer quand il verra son état de grace se réduire comme peau de chagrin

Écrit par : marianne | 10 juillet 2007

Moi qui suis un homme de gauche pour mille raisons, je dois reconnaitre que monsieur Sarkozy m'étonne agréablement. Je ne le croyais pas capable d'une telle ouverture à gauche même si je regrette l'adhesion socialiste de ses premiers alliés hormis Kouchner que je sais plus humanitaire que politique. Approuver la nomination de strauss khan aux finances européennes me plait également. Pour une fois qu'un homme de droite tient ses promesses sur l'ouverture et qu'il se sert de bonnes matieres grises, ne lui en tenons pas rancoeur. Il se trouve assez assailli verbalement par les gens de son parti. Mon seul regret et que j'aurai préféré un pierre lelouche à la justice à la place de Datti qui finira bien par mettre le feu dans les prisons.
respectueusement bockhorni bernard nancy

Écrit par : bockhorni | 11 juillet 2007

LES TRAITRES DE LA REPUBLIQUE

A quoi bon voter si la gauche est de droite et si la droite est de gauche?
L'histoire se répète certainement, alors elle peut faire froid dans le dos. Et les traitres se révèlent ( pas toujours du côté que l'on souhaite)
Jack Lang risque d'être éjecté du parti socialiste…il était temps. Un monsieur qui se veut le porte parole de la culture qui n'a eu de cesse de lui porter des coups mortels( Disney land, les deux cent chaînes de télé européennes, le graphiti comme art du peuple…le Louvre en galerie gadget…) ne peut s'en sortir sans quelques égratignure. Il n'est pas le seul, puisque tout cela semble être tendance. Ces hommes qui trahissent nos votes s'installent au milieu de la classe ouvrière, brillent par un vernis de culture et attirent doucement la petite bourgeoisie, flirtent gentiment dans les affaires et s'attachent certains intellectuels au nom d'une diaspora souterraine qui peut imposer ce qu'elle souhaite. Ce cheminement est calqué sur celui de Doriot…un petit parti, créé en marge du parti communiste……. Ce sont de petits faits insignifiants , bien sûr, mais qui ne sont pas rares dans les dessous de la politique. Il suffit de revoir les débuts misérables de Hitler ou de Mussolini, ce sont de petits groupes… de groupuscules comme on les définissait en 68 qui sont bien décidés à tout. Leur succès dépend d'évènements politiques les favorisant. Les minorités extrèmistes forment le levain qui fait fermenter l'esprit des masses plus ou moins indifférentes au fond mais très sensibles à l'image. Le chemin est court du socialisme à la collaboration.
Petit épisode très convivial….mais très savonné pour l'époque
Le zapping intellectuel va favoriser le nouveau roman.
Toujours un corps plus vieux sur la Champagnardenne
dans le courant de l'après midi l'astre solaire se lèvera
tandis que de nombreuses coulées neigeuses avalancheront dans nos vallées....Tout charmes au vent
Train avant multibras , impact, installer reinie liquide....
chacun selon ses désirs....dans quelques instants le point circule …Toulouloute avec Darty….nous ferons parler tout le monde sans être attaché...
C'était le soir trois... Boudoum boudoum la prévision météo, point circul, qualit de l'air, mes collaborateurs peuvent choisir les programmes sur six chaines Manchester Chérie prête moita cent six…La johnie, la johnie han han…
La plus géniale publicité reste l'idée qu'une fois le bas enlevé, la " pub" devient un art consumé. Les bons journaux de gôche peuvent s'en donner à cœur joie pour décerner des trophées au plus grands" baiseurs" de consommateurs et de consommatrices de moins de cinquante ans…après la ménopause basta… Il y aura les oscars, les sept d'or, les grenouilles d'or et cent mille autres médailles en chocolat pour favoriser la rencontre d'expertes en luposucion de porte-clefs à même le tableau du concierge du Carlton.
Si Raymond Roussel avait eu la télé dans sa caravane il n'aurait pas eu besoin de machine à roulettes pour écrire ses livres.
Bernard s'est mis à écrire de cette façon. Il travaille pour une officine tenue secrète. Je me méfie un peu de Bernard. Lorsqu'il a été mon assistant , il souhaitait s'investir dans les phalanges catholiques libanaises. Je lui dois quelques souvenirs cuisants à Beyrouth. Bernard a voulu faire le scoop en pleine guerre et nous sommes revenus sans valise sans pellicule et sans godasses, l'aéroport s'est fermé derrière nous. Une chance. Quelle idée de passer du côté catho au côté musulman sans contact….
Lorsque je le retrouve en pure amitié, je l'ai marié à la directrice de la com de la deux un soir d'ivresse.
Je la croyais juive?. Elle s'est accommodée du mystique Bernard?!!! C'est un beau préalable de paix.
Aujourd'hui ils me reçoivent pour arroser l'événement.
Le repas est très animé, ponctué de souvenirs. Vers minuit, deux hommes frappent à la porte. Bernard et sa femme les reçoivent. Il va falloir utiliser toutes nos connaissances d'anglais pour meubler la conversation, les deux types sont irlandais, de passage à Paris. Le dessert pris, le café avalé les deux celtes roux prennent leurs bignous sous le bras et s'en vont.
Bernard m'avoue un travail très particulier avec ces irlandais; il est chargé par la cellule de l'Elysée d'infiltrer des groupes de gauchistes internationaux. Je dois vraiment être tout à fait vieux et déconnecté du Paris happy-few pour ne pas être au courant des services particuliers du pharaon.
Je prends en une minute, trente ans de sage militantisme dans les dents. Privilège de l'âge, Bernard semble très à son aise quand un troisième type du genre représentant de commerce multicartes pénètre dans l'appartement. la conversation est vite monopolisée par le nouveau venu
Vous connaisiez Typhanie?
- Oui bien sûr
vous ne vous doutez de rien…. Vous ne voulez rien savoir… Ce qu'elle dit de vous? C'est un menteur… Il ment comme il respire… qu'avez vous pour votre défense?
-Rien!
Tribunal révolutionnaire…. Justice populaire….j'entre dans le box….toutes les femmes que j'ai abusées siègent partie civile !La liste a été dupliquée à partir de l'ordinateur…. Déplacements? Noms des hôtels et restaurants? Frais de missions? évalués à combien? Faisons venir à la barre les femmes de chambre… une par une, dates, témoins accablants…. Chacune des victimes raconte…. Les crimes du vampire… je suis condamné sans pitié… La porte du cachot se referme sur mon désespoir… pourquoi tant de haine et de trahison? va-t-on m'éliminer comme les héros de la Fraction Armée Rouge?
Avec les méthodes lentes des chinois… Un coït… un bambou dans le cul… Un coÏt … un lavage de cerveau… un coït… un sérum de verité
vous avez été lié à des mouvements politique d'extrème gauche, il y a dix ans?
- oh ! de très loin… Je n'ai jamais adhéré
Maoïste?
Des tracts… Mais c'est très vieux
- vous n'avez pas gardé de contacts? Non!…
Puis en aparté à Bernard: Il en est?
Il en est.
Alors voilà deux pistolets et trois boites de cartouches, quand le beauf passe tu lui donnes.
Le sportif bronzé repart comme il était venu. C'était le commandant! me glisse Bernard à l'oreille d'un air subalterne.
Malaise… ma tête tourne…La journée a été agréable, je prends congé de mes hôtes et les mets toutefois en garde de ne pas trop se mouiller dans ces combines là. J'oublie mon cauchemar… ce doit être l'alcool qui ne me réussi pas… le foie…
Le lendemain , les deux irlandais sont flingués à Vincennes par le beauf qui n'a rien compris mais qui a suivi l'ordre; et mon Bernard est sous les verrous pour détention d'armes irlandaises. Je m'étonne, m'indigne, pas de suite? Pas de procès? Pas d'interrogatoire?La femme de Bernard cherche à rencontrer son homme au parloir, prend un avocat…Pourquoi n'en parle-t-elle pas à ses cousins? Un bon sujet à "envoyé spécial" ce n'est pas si fréquent dans une rédaction libre…...J'en parle à un collègue de Lyon…je suis mis en relation avec une télé câblée de Villeurbanne….la maitresse d'Hernu me passe le patron… Le commandant des services spéciaux a disparu…. Mon téléphone semble être sur écoute…. Tout va bien, je n'ai rien à cacher.
Je n'ai aucun mal à croire que la chasse au canard est ouverte depuis peu. Le marigot a gagné du terrain.
Bernard s'est enfoncé dans la vase… il n'y a aucun pêcheur pour le repêcher sur les bords de la Seine…. au pied de la tournelle la vase polluée s'accumule depuis peu….il faudrait en faire part aux services techniques du ministère de l'environnement…




Note de la rédaction: relire le livre de Dieter Wolf paru chez fayard:Doriot du communisme à la collaboration.

Écrit par : mecano | 14 juillet 2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu