Avertir le modérateur

17 décembre 2007

Carla et lui...

ffd004dfa2335779c5b455395048a59d.jpgEt pendant ce temps là on ne parle pas :

- de la baisse du pouvoir d'achat

- de la visite de Khadafi et des vrais-faux contrats avec la Lybie

- des franchises médicales en vigueur au 1er janvier

- du salaire du président qui cumule depuis 6 mois son traitement de ministre de l'intérieur et de chef de l'Etat

- de l'adoption en catimini du traité européen

- de la réforme au rabais des institutions

- des négociations sur la suppression du régime de retraite des cheminots qui vont coûter aussi cher que les économies prétendument réalisées

- du diktat d'Arnaud Lagardère sur la délocalisation de la production d'EADS

- de l'ouverture aux banques privées de la collecte du livret A qui va remettre en cause le financement du logement social

- des violences qui se poursuivent chaque semaine dans les quartiers malgré 5 ans de gestion du superflic Sarkozy

- des soirées people de Rachida Dati et de sa réforme de la carte judiciaire

- du déficit du commerce extérieur de la France qui se creuse

- etc...

16 décembre 2007

Ségolène le retour

e6a1ef73e6e0b0b288a43d0490b9983f.jpgA l'occasion de la sortie de son ouvrage "Ma plus belle histoire c'est vous", Ségolène Royal a fait, ces dernières semaines, un retour autant orchestré que remarqué à la une des magazines, sur les plateaux de télévision et même sur la scène du théâtre du Rond-Point pour un débat organisé par le journal Le Monde.

Comme sans doute la plupart d'entre vous (et des journalistes ?), je n'ai pas lu le livre de Ségolène Royal dans son intégralité; j'ai pris seulement connaissance des larges extraits publiés dans la presse.

Même si le mélange entretenu par l'ancienne candidate socialiste entre analyse politique et confessions intimes (encore que celles ci soient très limitées) peut irriter, la démarche de Ségolène Royal était à la fois légitime et nécessaire. Légitime qu'après l'intense production litterraire le plus souvent à charge, l'ex candidate puisse faire directement entendre son point de vue. Nécessaire aussi pour essayer de tirer les leçons de cette nouvelle défaite.

A cet égard, Ségolène Royal fait ici preuve d'un certain courage et d'une certaine lucidité. Courage et lucidité qui ont, faut-il le rappeler ?, singulièrement manqué à un Lionel Jospin, toujours incapable à ce jour de faire une analyse juste des raisons de son échec.

On pourrait évidemment juger que l'ex candidate ne va pas assez loin dans l'analyse et la reconnaissance de ses propres erreurs ou insuffisances. Mais il serait tout aussi faux de considérer cet ouvrage comme un simple plaidoyer prodomo - ce qu'il n'est pas - ou une simple mise en accusation des éléphants du ps - ce qu'il n'est pas seulement. Certes, les passages sur les causes du succès du "système Sarkozy" sont sans doute plus convaincantes que celles sur les raisons de la défaite de la candidate socialiste. Mais l'autocritique est suffisamment rare en politique pour être appréciée à sa juste valeur.

Quoi qu'il en soit, l'ouvrage aura visiblement rempli l'essentiel de sa mission : replacer Ségolène Royal au coeur du débat politique à gauche. Une nécessité pour celle qui en restant fidèle à sa promesse de non cumul des mandats, s'est privée d'une utile tribune à l'Assemblée.

Reste, pour l'avenir, à trancher encore de nombreuses questions. La première est celle de son implication dans la vie interne du parti socialiste. Ségolène Royal veut-elle et doit-elle ou non en prendre la tête ? A ce stade, aucune réponse n'apparaît d'évidence. Y aller, c'est prendre le risque d'engager de façon prématurée le duel Royal / Delanoë  que les médias nous annoncent déjà comme inévitable. Un duel qui pourtant n'a pas grand sens puisqu'il ne reflète guère les clivages idéologiques existant au sein du parti socialiste et conduirait à des positionnements purement tactiques. Pari d'autant plus risqué qu'une majorité est loin d'être acquise à Ségolène Royal au sein du PS. Mais ne pas y aller c'est également prendre le risque d'être durablement marginalisée et, au final, écartée du leadership socialiste. A moins d'imaginer, comme le suggère notamment Arnaud Montebourg, une direction du PS clairement déconnectée de la candidature à la prochaine présidentielle, laquelle ferait l'objet d'une investiture sous la forme de "primaires" largement ouvertes aux militants et sympathisants de la gauche toute entière. Une hypothèse séduisante mais qui comporte un danger : celui de donner le sentiment d'un parti décidément incapable de trancher.

L'incapacité à trancher c'est bien ce qui paralyse le PS depuis de nombreuses années. C'est sans doute ce qui a privé Ségolène Royal d'une possible victoire. Car la candidate elle même a souvent semblé hésiter tout au long de la campagne entre donner des gages au parti et s'en affranchir complètement. Ceci au détriment de la clarté de son discours.

J'ai déjà dit ici qu'il était prématuré de refermer la "parenthèse Royal" comme la qualifient certains. A bien des égards, les premiers pas du président Sarkozy on validé les préventions émises par la candidate socialiste sur les risques de blocage que la méthode Sarkozy fait courir à terme à la société française. Sur la nécessité d'une véritable refondation de la démocratie sociale, sur la priorité à donner à l'éducation et à la recherche, sur l'exigence d'un Etat impartial et d'un ordre juste, sur la défense du pluralisme, les propositions avancées par l' ex candidate sont toujours d'une criante actualité. Encore faut-il qu'au delà des slogans et des intuitions justes, Ségolène Royal se montre capable, dans les mois à venir, de leur donner corps et crédibilité. On en est loin...

12 décembre 2007

Mitterrand revient ! (suite)

13b57084aa18a15e33caf2f90a213a3b.jpgDécidément, rien n'est simple. Ni avec François Mitterrand, ni avec le Net.  Voici que son retour à peine esquissé, la polémique sur le blog de François Mitterrand fait à nouveau rage.

En effet, pas plus tard qu'hier un nouveau blog posthume de l'ancien président a fait son apparition, toujours sur le site haut et fort. Seul petit changement : ce n'est plus François Mitterrand 2007 mais François Mitterrand 2008 ! Et celui-ci se révèle déjà particulièrement disert. 

Sauf que sitôt apparu ce nouveau blog est accusé par certains, dont l'éditeur Guy Birenbaum, de contrefaçon. Une polémique dont le site "original" semble d'ailleurs se faire l'écho dans son billet de ce jour.

Bref, François Mitterrand n'a pas fini de faire parler de lui ! 

Mitterrand revient !

d33288f23de35980613d2ae8c60d1572.jpgCe pourrait être un appel au secours, un peu moins de 12 ans après sa disparition... c'est juste une information. Oui, François Mitterrand revient ! Timidement, modestement, épisodiquement mais indéniablement, le voilà qui nous donne à nouveau des signes de vie.

Vous vous souvenez sans doute qu'au printemps dernier, à la faveur de la campagne électorale, un blog posthume de François Mitterrand, puis même un deuxième, avaient fleuris sur le Net. Jusqu'à ce qu'une polémique, parfaitement vaine au demeurant, ne forçât le seul président socialiste de la Vème République à s'en retourner dans l'autre monde (voir à ce sujet ma note du 10 juin 2007).

Et puis voici qu'incidemment on découvre de brefs messages sur le blog qu'on croyait définitivement fermé . Un premier, d'une ligne tout au plus, en septembre. Puis un deuxième, un peu plus long, en octobre. Et à nouveau deux en décembre.  Le voici même apparu sur le désormais célébre Facebook ! Ces messages de l'au delà sont-ils annonciateurs d'un retour de verve de notre regretté président ? On se prend à nouveau à esperer tout en hésitant encore à annoncer haut et fort la bonne nouvelle, des fois que le bruit médiatique ne le fasse fuir une nouvelle fois. Tant que les gardiens du temple médiatique - les Apathie, Duhamel, Fog et consort - n'ont pas encore réagi, l'espoir est permis.

C'est qu'il doit en avoir des choses à dire François Mitterrand face au spectacle donné depuis  six mois par le nouveau président (je n'arrive pas à dire notre nouveau président). Entre le barbecue partagé avec la famille Bush, la balade en jeep avec Poutine, les chaleureuses félicitations au président russe pour la victoire électorale de son parti, les courbettes indécentes faites à Kadhafi reçu en grandes pompes, le "travailler plus pour gagner plus" répété en boucle jusqu'à la nausée, la dénonciation de la "voyoucratie" en banlieue ou bien encore l'exhibition mondaine de Rachida Dati dans Paris Match, François Mitterrand ne doit guère reconnaître son vieux pays.

C'est dire si l'on attend ses commentaires avec impatience...

25 novembre 2007

L'Univers de Catherine L

d25ccaa89f676fd2187f41d6baffbae1.jpgUne fois n'est pas coutume, voici une petite page promotionnelle pour un site ami.

Rassurez-vous, Catherine L. n'a pas grand chose à voir avec la célèbre et prolixe Catherine M. à part que ce sont toutes deux des femmes ! La Catherine dont il s'agit est un petit bout de femme hyper énergique que j'ai eu le bonheur de rencontrer il y a presque 10 ans sur le Val Maubuée, avec qui j'ai eu la chance de travailler et qui est restée une amie.

Sur les conseils de sa fille, elle vient d'ouvrir un blog où elle expose ses photos. Allez-y vite, vous serez, j'en suis sûr, bleuffé non seulement par leur qualité mais aussi par le message empreint de drôlerie et d'humanité qui s'en dégage... à l'image de notre si appréciée Catherine L. !

A noter que Catherine a déjà eu les faveurs, à deux reprises, du site internet de Libération.

6c51eb06a7b5cef38338ec52dc1ff2f1.jpgd743dc8da17f7d63e09ef1426ecd8a6f.jpg
ad78d9a1e6f0ff81e2c542125d09307e.jpg14d4c7f50fc3b535107368d43da96225.jpg
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu