Avertir le modérateur

03 janvier 2009

Alex Lutz : enfin un bon one man show

alex-lutz.jpgRetenez bien son nom, par ailleurs imprononçable, car ce garçon a du talent. Beaucoup de talent.

Quand la plupart des one man show sur la place de Paris nous désolent ou nous consternent, voici une véritable et revigorante découverte. Ce jeune homme au physique impeccable sait y faire pour capter, dès les premières secondes, l'attention du public et ne jamais la relâcher tout au long de la bonne heure que dure le spectacle.

Sans jamais surjouer - détestable défaut d'un grand nombre de ses congénères - Alex Lutz fait défiler une épatante galerie de portraits avec beaucoup de drôlerie, de finesse et de fluidité. Etonnant comme à partir de son physique presque lisse de gendre idéal, il parvient à camper, d'une seconde à l'autre et avec une remarquable économie de moyens, des personnages aussi divers que le vieillard subclaquant, l'ado tête à claque ou la députée faussement humaniste.

Bref, voilà en ce début d'année, un spectacle bien agréable à courir découvrir au Point Virgule à Paris.

25 février 2007

Odette Toulemonde : les clichés ont du bon...

medium_odettetoulemonde.jpgOdette Toulemonde c'est d'abord l'histoire d'une rencontre improbable entre une vendeuse de grand-magasin, rayon cosmétiques, et l'auteur à succès dont elle vénère chacun des ouvrages. Elle, ne rêve que d'une chose : rencontrer celui qui habite ses jours et ses nuits depuis la mort de son mari. Lui, en bute au mépris des critiques littéraires a un besoin urgent de se resourcer auprès de quelqu'un qui l'aime vraiment.

Eric-Emmanuel Schmitt dresse ainsi le tableau expressioniste de deux mondes que tout oppose mais qui vont pourtant finir par se rejoindre. Entre conte de fée et film musical à la Mary Poppins, le réalisateur use et abuse de tous les clichés en vogue : la misère culturelle des prolos du Nord ; le cynisme et la violence des intellos parisiens ; les scènes de bonheur en carton pâte, façon couchers de soleil ou clair de lune éblouissant. C'est souvent drôle, parfois excessif (les collègues de travail d'Odette qui la conspuent à l'heure du déjeuner) lorsque Schmitt s'essaie maladroitement à la critique sociale tendance lutte des classes.

Car sous des abords volontairement légers et qui font tout le charme du film, Odette Toulemonde peut également se lire comme une charge anti-élites bobo parisiennes dans laquelle notre héroïne - formidable Catherine Frot - aura la lourde charge de rappeler quelques vérités dictées par la seule intelligence qui compte : l'intelligence du coeur. Un message d'autant mieux amené qu'Eric-Emmanuel Schmitt ne s'enferme pas, au contraire du Fabuleux destin d'Amélie poulain, dans une imagerie et une réthorique plus ou moins réac.

Mais c'est peut-être ce message subliminal qui incommodera certains...

Odette Toulemonde, film français d'Eric-Emmanuel Scmitt avec Catherine Frot, Albert Dupontel et Jacques Weber. Sorti le 7 février 2007.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu