Avertir le modérateur

05 octobre 2008

Désarmant Entre les murs

entreles murs.jpgQue penser de cet "Entre les murs" palme d'or à Cannes et qui aura fait couler tant d'encre depuis sa sortie ?

Cest un sentiment mêlant malaise et circonspection qui m'a assailli à la sortie de ces deux heures passées en compagnie d'élèves de 4ème d'un collège classé en ZEP de la capitale.

Est-ce à cause du procédé cinématograhique retenu par le réalisateur Laurent Cantet ? Celui d'un vrai-faux documentaire, entre réel et fiction, où les acteurs amateurs jouent tous un peu leur propre rôle mais pas vraiment puisqu'on leur a demandé de reproduire des situations décrites dans l'ouvrage de François Bégaudeau.

Après tout on pourrait s'accomoder de ce procédé et pourtant la gène subsiste. Parce que le réalisateur sait très bien jouer de cette ambiguité permanente avec des scènes qui semblent criantes de vérité et qui nous feraient presque oublier que c'est une fiction. Du coup, le doute s'instille. On aimerait tant croire au "miracle" de cette élève qui a pris la résolution de lire toute seule, en l'empruntant à sa grande soeur, La République de Platon... sauf que ça paraît trop beau pour être vrai. C'est tout le propos du film qui sort subitement fragilisé... et tant pis si l'anecdote est réelle en fait.

Malaise encore lorsqu'on voit ce professeur plein d'empathie passer des heures en palabre et en négociations sans fin, devant pratiquement se justifier à chaque mot qu'il prononce.  Ce serait ça le prof idéal ? On peine à le croire.

Finalement c'est peut-être dans la salle des profs que se jouent les moments les plus intéressants du film : le pétage de plomb de l'un, excédé par l'inculture de ses élèves; le souci dérisoire du prix des cafés d'une autre ; ou bien le profond désaccord doctrinal entre Bégaudeau et un de ses collègues sur le sens et la portée des sanctions disciplinaires.Le film s'achève d'ailleurs, à ce propos, sur un constat d'échec : l'élève récalcitrant est renvoyé et celui arrivé en cours d'année après avoir été lui même exclu d'un autre établissement a gardé la rage au coeur alors qu'on l'imaginait apaisé.

Dans cet univers où se conjuguent au quotidien petites et grandes misères, violence et angoisse (la scène finale est de ce point de vue poignante), où l'on voit bien que l'équipe pédagogique toute entière tatonne en permanence (la scène du permis à point en est une très bonne illustration), une seule certitude émerge : qu'il est difficile d'enseigner !

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu