Avertir le modérateur

01 mars 2008

Oui la laïcité est en danger !

10f86202af14f6c586b7a080b074df15.jpgLes coups de boutoir et les remises en cause infligées ces derniers mois par Nicolas Sarkozy à la laïcité n'auront pas tardé à produire leurs effets.

J'ai ainsi été frappé par les réactions de plusieurs représentants religieux lors d'une récente édition de l'émission Riposte sur France 5. L'un d'entre eux n'a pas hésité à parler "d'intégrisme laïc" pour décrire la situation qui prévaut dans notre pays. J'avoue que j'ai hésité dans un premier temps entre consternation et colère.

Mais doit-on vraiment être surpris de telles réactions lorsque le Président de la République lui même remet en cause cent ans de laîcité française ? Force est de le constater : comme hier les propos d'un Jean-Marie Le Pen et d'une partie de la droite avaient contribué à banaliser certains discours racistes, les critiques à peine voilées de Nicolas Sarkozy à l'encontre de la laïcité ont ouvert une brèche dans laquelle toutes les religions sont en train de s'engouffrer, au prix d'un spectaculaire et scandaleux inversement des valeurs.

Intégriste la laïcité ? On croit rêver. Surtout lorsque la critique provient de grandes religions monothéistes qui, à travers l'histoire, n'ont eu de cesse de vouloir imposer leur prosélitisme souvent dans la violence. Que je sache, la laïcité n'a jamais tué personne. Elle n'est pas responsable des guerres de religion, des croisades, des fanatismes ou du terrorisme qui ont endeuillé par million l'humanité.

Où que se tournent nos regards sur la planète, ce n'est pas, à l'évidence, de trop de laïcité dont nous souffrons dans ce monde mais de son manque cruel. Partout où elle est menacée, comme en Turquie, son recul marque un terrible retour en arrière pour les libertés individuelles, l'égalité homme/femme ou les droits démocratiques fondamentaux. Et comment justifier toute remise en cause de la laïcité lorsqu'on appelle dans le même temps la religion musulmane à trouver pleinement sa place dans la République en poursuivant son travail de sécularisation et de modernisation.

Oui, dans une société où cohabitent, et c'est heureux, les consciences et les croyances les plus diverses, la laïcité demeure le plus utile rempart contre l'intolérance, le meilleur outil pour bien vivre ensemble nos différences. La laïcité n'est pas et n'a jamais été le refus ou la négation du religieux mais l'affirmation d'une règle aussi simple qu'absolue : la conviction et la pratique religieuses doivent relever exclusivement de la sphère privée et ne jamais déborder sur l'espace public.

Lorsqu'on constate, pour ne prendre que l'exemple de l'Europe, la prétention de la religion catholique à réinvestir, parfois violemment, le débat public en Italie (où elle a réussi à empêcher l'adoption d'une union civique pour les homos) ou en Espagne (où elle défile avec le Parti populaire contre le gouvernement socialiste ), on se dit qu'il est décidément urgent de ne rien abandonner de nos principes et de nos valeurs laïcs. En s'y attaquant, Nicolas Sarkozy a pris une lourde responsabilité : celle de mettre à mal la paix civique et la cohésion nationale de notre pays. Voilà une attitude bien irresponsable de la part d'un président de la République et qui nécessite une vigilance de tous les instants de tous ceux - et ils sont nombreux - qui refusent de sacrifier ce trésor de notre République qu'est la laïcité. 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu